Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

 

kabila oyebela

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Depuis le 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

25 mai 2021 2 25 /05 /mai /2021 06:43
Nouvelles du front. Les FARDC ordonnent : « Déposez les armes sans condition »

Bruxelles, le 25 mai 2021

La rédaction

Une communication des FARDC du début de la semaine du 24 mai 2021 enjoint les miliciens et autres délinquants armés dans la province d’Ituri de déposer les armes sans condition.

Les FARDC continuent à se déployer en hommes et en matériels pour traquer les miliciens jusque dans leurs derniers retranchements.

"Il est demandé aux bons citoyens de se retirer des milices maintenant qu’il est encore temps car les frappes seront sans état d’âme."

Extrait de la communication des FARDC

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
24 mai 2021 1 24 /05 /mai /2021 15:40
Sport. La Congolaise Marie Branser championne d'Afrique de Judo

Bruxelles, le 24 mai 2021

Par Cheik FITA

Marie Branser d’origine allemande naturalisée congolaise, a été médaillée d'or des championnats d'Afrique de Judo dans la catégorie -78 kg qui ont eu lieu à Dakar du 20 au 23 mai 2021.

En raison de la pandémie de COVID19, ces championnats se sont déroulés à huis clos.

Grâce à cette médaille d’or, la RD Congo a été classée 5è de ces championnats. La Tunisie ayant été la gagnante avec 5 médailles d’or, trois en argent et six en bronze.

Bravo la championne

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
23 mai 2021 7 23 /05 /mai /2021 04:17
Eruption du volcan à Goma : le gouvernement déclenche le plan d’évacuation

Bruxelles, le 23 mai 2021

Par Cheik FITA

Lors d’un point de presse fait tard dans la soirée du samedi 22 mai 2021, en direct sur le plateau de la RTNC, la télévision nationale congolaise,  Patrick Muyaya, Ministre de la communication entouré par d’autres ministres dont Modeste Mutinga des affaires sociales a informé l’opinion de la décision du gouvernement à savoir :

Un plan d’évacuation de la ville de Goma avait été activé.

Dans son action, le gouvernement jouira de la contribution de la MONUSCO.

Le porte-parole du gouvernement congolais a demandé à la population de ne s’en référer qu’aux informations diffusées par le gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu, ou par le gouvernement central.

Cela pour éviter toute intoxication via les réseaux sociaux.

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
22 mai 2021 6 22 /05 /mai /2021 21:20
Eruption du volcan à Goma ...

Eruption du volcan à Goma.

Plus d'info dans peu de temps. A 22h00 ,heure de Kinshasa, une réunion présidée par le Premier Ministre Sama Lukonde était toujours en cours.

Ci dessous un communiqué du Gouverneur et quelques images en vrac de l'éruption volcanique.

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
22 mai 2021 6 22 /05 /mai /2021 07:48
Nouvelles du front : Vent en poupe, les FARDC avancent toujours

Bruxelles, le 22 mai 2021

Par Cheik FITA

Lors de sa réunion du vendredi 21 mai 2021, le gouvernement congolais a fait le point de la situation militaire au front des provinces d’Ituri et du Nord-Kivu.

Un fait se dégage, les FARDC, notre armée nationale a le vent en poupe et récupère progressivement des espaces jadis contrôlés par les délinquants armés.

Ci-dessous l’extrait de ce compte=rendu ayant trait au front militaire.

Document. Extrait du compte-rendu du conseil des Ministres

Situation sécuritaire Le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur, Décentralisation, Sécurité et Affaires Coutumières a fait le point sur la poursuite des opérations en Ituri et dans le Nord-Kivu.

De nombreux cas de reddition des miliciens ont été enregistrés et plusieurs localités jadis sous le contrôle de l’ennemi ont été récupérées par les Forces Armées de la République Démocratique du Congo.

En Ituri, les Forces Armées de la République Démocratique du Congo ont, après d’intenses combats ces derniers jours, récupéré 08 localités jadis occupées par les miliciens FPIC/Chini Ya Kilima, notamment Nyakasi 1, 2 et 3 ainsi que Sililo et Baiya, situées respectivement dans les Chefferies de Mobala et Bahemba dans le territoire d’Irumu.

Ces offensives de nos forces armées contre les miliciens s’intensifient également dans le territoire de Djugu.

Au Sud-Kivu, le seigneur de guerre « Raïa Mutomboki » Mabuli Mwanadamu, s’est rendu aux forces armées le 18 mai 2021,

 à Ninja, dans le territoire de Kabare, avec 35 combattants armes et munitions.

Réagissant au point sur la reddition, le Premier Ministre, Chef du Gouvernement a salué l’engouement observé ces derniers jours à la suite de la proclamation de siège.

Il a évoqué la nécessité de travailler à mettre en place le cadre légal qui permettra la fusion des Programmes de Désarmement, Démobilisation et Réinsertion (DDR) et de Stabilisation et de Reconstruction des 3 Zones Sortant des Conflits Armés (STAREC) et en faire un programme de Désarmement, Démobilisation, Réinsertion Communautaire et Stabilisation (DDRCS).

Ainsi, le processus de réinsertion pourra accompagner immédiatement les opérations militaires. Dans le même ordre, la Commission gouvernementale ad hoc placée sous la direction du Ministre d’Etat, Ministre du Budget a été chargée de préparer la riposte humanitaire dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu. L’action humanitaire se déploiera rapidement pour prendre en charge les populations déplacées et répondre aux situations urgentes.

 Le Ministre de la Défense Nationale et Anciens Combattants a, pour sa part, brossé la situation générale par zone de défense. En dehors des faits mentionnés par son collègue de l’Intérieur, spécifiquement dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu, la situation est sous contrôle.

Il a fait le rapport de l’opération de bouclage effectué le 16 mai dernier au Camp Kokolo. Plusieurs arrestations ont été opérées, des armes saisies et des expulsions exécutées. 257 personnes ont été interpellées, 17 armes de guerre individuelles et 56 machettes et autres armes blanches saisies. 31 familles de civils irrégulièrement installées dans ce camp ont été déguerpies.

La Ministre d’Etat, Ministre de la Justice et Garde des Sceaux a informé le Conseil que des personnes interpellées, seules 25 ont été retenues parce qu’ayant des antécédents judiciaires connues et identifiées comme des bandits, communément appelés Kuluna. Ces personnes seront transférées au Service National à Kanyama Kasese.

Construit à l’époque coloniale pour une population d’environ 16 000 hommes, le Camp Kokolo héberge actuellement plus de 40 000 personnes. Cette situation nécessite des solutions à court et moyen termes afin de soulager les conditions d’hébergement dans ce camp comme dans toutes les autres garnisons du pays. Le Ministre de la Défense a affirmé que des études de faisabilité sont en cours et qu’une fois achevées, leurs conclusions seront présentées au Conseil des Ministres.

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
21 mai 2021 5 21 /05 /mai /2021 13:06
Les coulisses du sommet de Paris : Sassou et Fatshi

Bruxelles, le 21 mai 2021

Par Cheik FITA

« Mr le Président ! Mr le Président ! » Tel était le cri que la plupart des journalistes lançaient à leur Président afin de les prendre en photo lors de leur arrivée au Sommet de Paris du 18  mai 2021.

Mince récolte.

Je vois alors Denis Sassou Nguessou du Congo Brazzaville descendre  de sa limousine et se diriger vers la haie d’honneur et je lui lance alors :

« Mokonzi Kot’oyo ! »

Avec  un large sourire, le Président congolais se retourne et tout le monde en profite pour lui prendre une photo.

Vient  le tour du Président de la RD Congo, Félix Tshisekedi. Là je me suis juré de ne pas rater l’occasion.

Et je crie très fort : « Béton ».

Bingo !

Le Chef d’Etat congolais se retourne et s’arrête même.

Les confrères me demandent par la suite : « Comment as-tu fait pour les convaincre ? »

« Na se ya motema namilobi, botuna bana mboka ! »

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
20 mai 2021 4 20 /05 /mai /2021 06:15
Billet. Kagame-Tshisekedi : « C’est le dernier qui a parlé qui a raison »

Bruxelles, le 20 mai 2021

Par Cheik FITA

Alors qu’ils étaient tous les deux à Paris pour le sommet  sur le financement des économies africaines, Paul Kagame le Président rwandais a parlé dans un média français.

Quarante-huit heures plus tard, Félix Tshisekedi, le Président congolais a aussi parlé dans quatre médias.

En 1989 l’artiste française Amina Annabi avait chanté :

« C'est le dernier qui a parlé
Qui a raison dans ta maison…

Dis-moi au nom de quelle nation
Tu lèves le ton dans ma maison,

C'est le dernier qui a parlé
Qui a raison de toute façon… »

De Paul Kagame à Félix Tshisekedi, qui a raison ?

Avant cette passe d’armes, depuis son arrivée au  pouvoir, Félix Tshisekedi,  n’a cessé de prendre des initiatives de paix et d’entente entre la RD Congo son pays et ses voisins dont le Rwanda.

Lors de son entretien à la télévision, sur les questions ayant trait à la RD Congo, le Président rwandais s’est présenté comme un saint dans ses réponses.

  • Pour les millions de morts à l’Est du Congo depuis l’accession de Kagame au pouvoir par les armes? Rien à voir avec l’armée du FPR,
  • Le rapport mapping de l’ONU? Un tissu de mensonges,
  • Le Prix Nobel congolais, Dr Mukwege ? Une personne manipulée.
  • La mission de l’ONU au Congo ? Un échec.

Presqu'obligé de communiquer, le Président congolais a donc aussi parlé.

Et réponse du berger à la bergère ? « Laissons la justice suivre son cours ».

Le rapport Mapping de l’ONU?

-Ce n’est pas la RD Congo qui l’a rédigé,

-Ce n’est pas non plus l'œuvre du  Prix Nobel de la Paix Dr Mukwege !

Sereinement, le Président congolais a clos le débat.

Depuis vingt-sept ans que le Président Kagamé est au pouvoir, les millions de morts congolais ne cessent de demander justice. Visiblement un poids quotidien pour Mr Paul Kagame.

Une illustration :

Mardi 18 mai 2021 lors de l’arrivée des Chefs d’Etat au Palais Ephémère de Paris, nous étions plusieurs journalistes à tenter de photographier les Présidents, en les interpellant souvent afin qu’ils daignent faire un geste en direction de la presse pour une photo. Paul Kagamé est de ceux qui étaient passés sans un regard pour nous, alors que le Président Tshisekedi s’était même retourné et arrêté… Tout un symbole.

« C’est le dernier qui a parlé qui a raison ».

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
19 mai 2021 3 19 /05 /mai /2021 04:33
Photo. Président Tshisekedi et Mme Kristalina Georgieva

Photo. Président Tshisekedi et Mme Kristalina Georgieva

Paris, le 18 mai 2021

Par Cheik FITA

Lors du Sommet de financement des économies africaines tenu le 18 mai 2021 au Grand Palais Ephémère de Paris, des chiffres à donner le tourniquet au profit de l’Afrique ont été avancés par le Président Macron, hôte du sommet : trente milliards d’euros déjà disponibles, mais avec l’ambition d’atteindre cent milliards d’ici l’année prochaine.

Et comme garante de ces chiffres, Mme Kristalina Georgieva directrice du fond monétaire international.

La présence à ce sommet de plusieurs dirigeants africains est un gage supplémentaire du sérieux de ce « deal » entre les pays africains, les grandes puissances et les grandes institutions mondiales : Félix Tshisekedi de la RD Congo bien sûr en tant que Président de l’OUA, ainsi que les Présidents de près d’une vingtaine de pays africains.

Ce sommet est la conséquence des effets de la pandémie du coronavirus qui a frappé tous les pays du monde, et mis à mal les économies de tous les pays.

Comme l’a dit le Président Macron, pour contrer la propagation  de la pandémie du coronavirus et se protéger, les pays développés ont été obligés de freiner leurs machines économiques avec comme conséquence de grosses pertes. Mais ils avaient la capacité de se relever juste après, mobilisant des moyens financiers énormes pour la relance de leurs économies.

Par contre, l’économie des pays africains a été laminée par le passage de la bourrasque COVID 19.  Conséquence, non seulement les pays africains sortiront de la pandémie COVID 19 plus pauvres, mais ils ne seront pas à l’abri d’une éventuelle nouvelle vague de COVID 19.

Pour le Président Macron, les pays développés ont déjà trouvé la parade : la vaccination à grande échelle de leurs populations. Ce n’est pas un slogan, c’est déjà une réalité.

Et en Afrique ?

Grâce au projet COVAX qui a permis aux différents pays africains d’avoir accès au vaccin, les pays africains peuvent aussi vacciner leurs populations.

Hélas, la vaccination sur le continent africain a des sérieux ratés. Le Président Tshisekedi a donné le cas de la RD Congo où à peine 10.000 personnes ont accepté de se faire vacciner car très méfiants, suite à une campagne contre le vaccin qui était arrivé en RD Congo, l’Astra Zeneca que plusieurs pays occidentaux ont récusé !

Au Sénégal par contre, selon le Président Macky Sall, 400.000 personnes ont pu être vaccinés grâce à une campagne très précoce montrant le danger du coronavirus. Et le Sénégal est demandeur d’autres lots de vaccins !

Après les chiffres, les questions.

  • Depuis les indépendances, il y a eu plusieurs sommets du genre, le sommet de Paris, ne pourra-t-il pas être « un sommet de plus » ?
  • A quoi est due cette soudaine bienveillance des grandes puissances pour les pays africains ?
  • Croulant déjà sous des dettes abyssales depuis des années, les pays africains, sauront-ils bien gérer ces fonds, les fructifier pour les rembourser car ce n’est pas un cadeau ! Déjà que les institutions de Bretten Woods n’ont pas bonne presse dans les pays africains !

Autant dans le discours du Président Macron que dans celui du Président congolais Félix Tshisekedi, deux pistes intéressantes ont été avancées:

  • Soutenir et financer les projets des femmes,
  • S’appuyer sur la jeunesse véritable moteur de développement en soutenant aussi les PME des jeunes.

Mais sans se faire d’illusions, le Président Tshisekedi a averti ses pairs africains : il faut la bonne gouvernance.

A ce niveau, les pays africains ne peuvent pas pavoiser. Mais c’est une nécessité.

Les populations africaines doivent d’ores et déjà se mobiliser pour la gestion de cette manne, en se réappropriant le projet.

 

 

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
18 mai 2021 2 18 /05 /mai /2021 15:05
Flash. Sommet de financement des économies africaines à Paris. Qu’en attendre ?

Flash. Sommet de financement des économies africaines à Paris. Qu’en attendre ?

Ouverture le mardi 18 mai 2021 à Paris au Grand Palais Ephémère.

Quelles attentes ?

Plus d’informations en soirée à l’issue du sommet.

Reportage de Cheik FITA

 

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
17 mai 2021 1 17 /05 /mai /2021 10:41
Affaire Bukanga Lonzo-Matata Ponyo, Kin Kiey lève un coin de voile

Bruxelles, le 17 mai 2021

La Rédaction

Tryphon Kin Kiey Mulumba, Professeur d’Université, Editeur du Journal « Le Soft International » a publié un communiqué de presse le 13 mai 2021 ayant trait à l’affaire Bukanga Lonzo. Une ombre apparaît dans le dossier : Matata Ponyo, ancien Premier Ministre et actuellement sénateur… Plus qu’une ombre ! Accrochez-vous convenablement à votre siège.

Document.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU PROF. TRYPHON KIN-KIEY MULUMBA (VERSION OFFICIELLE).

L’affaire Bukanga Lonzo ou comment le Professeur Tryphon Kin-kiey Mulumba se sauva à Berlin de l’oracle du Premier ministre Augustin Matata Ponyo

Maintenant que le couvercle de la marmite commence peu à peu à être enlevée dans l’affaire Bukanga Lonzo avec le rejet par des ministres Matata de toute responsabilité dans ce scandale d’une décennie congolaise faillie, alors qu’on mobilise la planète contre l’Inspection Générale des Finances, qu’on cherche à traumatiser son Inspecteur Général-Chef de Service Jules Alingete Key - un vrai Antonio Di Pietro de la Mani pulite - pour l’abattre quand ils font un travail de salut public, je souhaite déclarer que d’une part, mes ennuis avec l’ancien Premier ministre qui m’avait sélectionné et recruté après une interview, avec un autre candidat malheureux aujourd’hui Vice-Premier ministre, en ses bureaux du ministère des Finances, ont commencé avec mon arrivée au ministère des Télécommunications, le 28 avril 2012 même s’il n’avait pas réussi à me révoquer étant entré avec lui le même jour au Gouvernement et sorti le même jour avec lui du Gouvernement, près de cinq ans plus tard, quand il en avait fait partir allègrement des Vice-Premiers ministres et des ministres clé.

Je déclare que tous les contrats fibre optique et autres avaient été signés par mes prédécesseurs et par le ministre des Finances Augustin Matata Ponyo Mapon.

Et ce projet fibre optique avait échoué après sa surfacturation (plus de 12 millions de $US pour l’érection du Point d’atterrage de Muanda quand il n’en fallait que 3 millions) et après qu’un individu ait retiré, en espèces, en pleine journée, sur simple présentation de permis de conduire, 3 millions de $US au guichet de la banque BIAC en faillite aujourd’hui et empoché cette somme partagée par la mafia.

Le Président d’alors Joseph Kabila ordonna à son conseiller spécial en matière de sécurité Pierre Lumbi Okongo d’ouvrir une enquête criminelle qui aboutit à l’arrestation de trois des complices jetés aussitôt au cachot au CNS et contraints au remboursement de cette somme volée.

Dans le groupe de cette association des malfaiteurs : des noms dont Augustin Matata Ponyo Mapon, un pasteur Daniel Ngoy Mulunda, alors président de la CENI, la Commission Électorale Nationale Indépendante, le D-G de la SCPT, un diplomate étranger.

Voilà pourquoi Joseph Kabila très furieux avait mis le Premier ministre Matata hors circuit de ce Point d’atterrage même le jour de son inauguration, le  8 juillet 2013 à Muanda, à l’embouchure du fleuve, ne traitant le dossier qu’avec le ministre des PTNTIC qui réussit l’incroyable miracle par l’usage du fouet contre l’entreprise italienne qui avait reçu les fonds de l’Etat, la pressant de réaliser le nouvel ouvrage selon les normes internationales dictées par les maîtres d’ouvrage sud-africains et français qui certifièrent enfin l’ouvrage et donnèrent le go du lancement.

Le Point d’atterrage Muanda est et reste une fierté nationale même si le départ des câbles jusqu’à Kinshasa avait posé problème et continue de poser problème pour ses malfaçons mais, à nouveau, les contrats avaient été offerts par le ministre Matata et ses collègues du Gouvernement, bien avant mon arrivée au ministère, à des Chinois à l’époque fortement protégés, et réalisés bien avant ma nomination  même si j’ai tenté sans succès, car trop protégés, de faire refaire les travaux.

Malgré qu’il ait combattu ce projet fibre optique, certainement parce que confié à ce stade par Kabila à un homme à l’esprit libre et indépendant, le Premier ministre décidait, au retour de Muanda, de créer un compte séquestre ouvert dans une banque commerciale, où étaient versés tous les fonds générés par l’usage de ce réseau par les entreprises des télécommunications, et géré directement par la Primature.

 

Les courriers officiels existent…

L’IGF de tous les espoirs devrait pouvoir ouvrir ce dossier fibre optique et entendre aujourd’hui ce groupe de criminels.

Mon autre conflit majeur que j’ai eu avec mon Premier ministre : c’est mon refus de signer à Berlin, devant lui, face à moi, au siège berlinois de Siemens, un contrat des centaines de millions de € portant sur un projet d’informatisation des services publics de l’Etat.

Alors que je transitais à Bruxelles venant d’une mission officielle à Dubaï, un coup de fil d’un officiel de la Primature m’avertissait que j’allais être « enbeded » dans l’avion du Premier ministre pour Berlin, depuis Bruxelles où il était arrivé la veille, sans savoir ce que j’allais faire dans la Capitale allemande plutôt que de regagner Kinshasa où m’attendaient des dossiers d’Etat.

Quelle ne sera pas ma surprise quand le lendemain, à Berlin, le protocole me réveille pour me prier de prendre place, à bord d’une exceptionnelle limousine Mercedes, la direction de la firme allemande Siemens où la délégation officielle congolaise conduite par le Premier ministre, qui comptait notamment son ami et mentor ministre des Transports et Communications Justin Kalumba Mwana Ngongo et son directeur de protocole, est arrivée pour 07:00’ pour le petit déjeuner.

Au menu du petit déjeuner,  le Premier ministre m’adressa un oracle : signer ce contrat devant la Haute Direction de Siemens et des personnalités politiques allemandes de haut rang proches de la Chancelière allemande, Mme Angela Merkel qui avait invité le Chef du Gouvernement congolais.

Calmement, et avec des mots exceptionnellement choisis, j’expliquais à l’assemblée réunie dans une sorte de salle de classe, dans cette cité Siemens, dans la banlieue de Berlin, la procédure légale à suivre : inviter éventuellement des représentants qualifiés de Siemens à venir concourir à Kinshasa avec d’autres entreprises, soumettre les dossiers aux commissions interministérielles et, enfin, espérer aller au Conseil des ministres.

Ce fut un tremblement de terre que j’assumais. La rupture entre nous.

Et, je comprends aujourd’hui dans quel piège tendu certains de mes collègues sont tombés dans ce dossier de Bukanga Lonzo avec le ministre le plus concerné en charge de l’Agriculture Jean-Chrysostome Vanamuwiti Mukesyayira qui vient de diffuser un communiqué chargeant littéralement l’ex-Premier ministre.

Mais le meilleur pour moi fut la finale : alors que la firme française Orange faisait disparaître des centaines de millions de $US, que par un savant système de minoration de ses déclarations d’appels, que les usagers congolais étaient siphonnés, et que le régulateur avait proposé au ministre une pénalité légale de plusieurs millions de $US contre l’opérateur français prêt à débourser la somme, le Premier ministre fit venir à Kinshasa le PDG français très fortuné d’Orange Stéphane Richard, donnant ordre d’annuler la pénalité privant le Trésor public d’un fonds important, après un tête-à-tête avec celui qui fut le Directeur de cabinet de Mme Justine Lagarde, mêlés sous Sarkozy dans un scandale qui n’en finit pas, celui dit du Crédit Lyonnais-Bernard Tapie.

Je comprends pourquoi il en récolta quelques phrases de Mme Lagarde lors d’un séjour, à Washington, au siège du Fonds Monétaire International.

L’expérience dans cette équipe gouvernementale que j’avais nommée celle des Surdoués - du moins Matata-1 - qui me conduisit à deux reprises à remettre en mains propres ma démission au Premier ministre refusée après notamment le gros incident de « Je mange, tu manges, il mange, nous mangeons » à l’Assemblée Nationale - vaut un livre.

En attendant, un mot à ceux qui se soucient des criminels économiques dont nos chefs religieux catholiques passés à l’Université privée Mapon à Kindu pour vanter des œuvres, de revoir dans l’urgence leurs copies en laissant l’Inspection Générale des Finances et la justice de notre pays faire chacune son travail.

 

« Tout ce qui brille n’est pas or ».

Kinshasa, 13 mai 2021.

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA

ANNONCES...MESSAGES

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES: 

RD Congo, sans un seul coup de feu

 

 

 

 

 

 

RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

Nous contacter en cliquant sur le lien suivant: http://www.cheikfitanews.net/contact

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

 http://banamikili.skyrock.com/

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE

 rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne lien 

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

FOCUS

Liens