Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

 

kabila oyebela

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Depuis le 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Archives

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

22 juin 2018 5 22 /06 /juin /2018 08:06
Nangaa de la CENI à RFI: la confiance au scrutin… Un détail inutile!

 Réponses surréalistes que celles données par Corneille Nangaa de la CENI à notre consœur Florence Morice de RFI lors d’une interview sur le processus électoral congolais en cours, et d'un ton suffisant, presqu'arrogant.

Des questions précises auxquelles le Président de la CENI répond par des pirouettes souvent maladroites.

L’avalanche des questions était telle que, suite à une question de la journaliste, ’le Président de la CENI s’est quelque peu énervé et a lâché  :

Question: « … Il y a une crise de confiance… »

Réponse de Nangaa : « … Ma mission ce n’est pas créer la confiance… », et de poursuivre : « Ce sur lequel vous vous attardez, c’est vraiment des détails inutiles… »

Oui, vous avez bien lu : détails inutiles.

Si l’on n’a pas confiance en l’organisation du scrutin, comment pourrait-on plus tard avoir confiance aux résultats que la CENI publiera ?

En écoutant Corneille Nangaa, on constate que ce monsieur, amener les Congolais aux élections est comparable à amener des moutons  à l'abattoir.

Ci-dessous la bande audio-visuelle reprenant les informations diffusées par RFI-Afrique ce jour sur la RD Congo :

  • le contrat de lobbying de Corneille Nangaa avec une firme américaine,
  • les 15 milliards de dollars qui se volatilisent du trésor public congolais,
  • l’information du Département d’Etat sur des kabilistes bientôt sanctionés.

 

Bruxelles, le 22 juin 2018

Cheik FITA

 

 

Nangaa de la CENI à RFI: la confiance au scrutin… Un détail inutile!
Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
22 juin 2018 5 22 /06 /juin /2018 06:20
Des dirigeants congolais dans le viseur du Département d’Etat américain.

Des membres du clan Kabila vont incessament être "frappés" par le Département d'Etat américain.

Qui?

On devrait connaître l'identité des "élus" très bientôt.

Pourquoi?

Ils sont accusés de corruption et d'entrave au processus électoral en cours  en RD Congo qui DOIT aboutir en fin d'année par la passation de pouvoir entre le Président sortant et le Président élu, lors de la présidentielle prévue pour le 23 décembre 2018.

Source de l'information?

Le site du Département d'Etat américain.

Bruxelles, le 22 juin 2018

Info en Ligne des Congolais de Belgique

DOCUMENT. (traduction google)

 

Note média

Bureau du porte-parole

Washington DC

21 juin 2018

 

Désignation de hauts fonctionnaires de la République démocratique du Congo (RDC)

 

Le Département annonce la désignation de plusieurs hauts responsables de la RDC, en vertu de l'article 7031 (c) de la Loi de 2018 sur les affectations à l'étranger et les programmes connexes du Département d'État, en raison de l'implication de ces fonctionnaires dans le processus électoral. En outre, le Département prend des mesures pour empêcher l'entrée aux États-Unis de certains responsables de la RDC impliqués dans des violations des droits de l'homme.

 

L'article 7031 (c) prévoit que, dans les cas où le secrétaire d'État dispose d'informations crédibles selon lesquelles des fonctionnaires étrangers ont été impliqués dans une corruption importante ou des violations flagrantes des droits de l'homme, ces personnes ne sont pas admissibles aux États-Unis.

 

Des élections crédibles, transparentes et opportunes en décembre 2018, au cours desquelles le peuple congolais est libre d'exprimer ses opinions sans crainte de violence ou d'intimidation, sont essentielles pour assurer un avenir plus pacifique et plus prospère à la RDC et à la région.

 

Les actions d'aujourd'hui indiquent clairement que le gouvernement américain est déterminé à lutter contre la corruption, à soutenir des élections crédibles qui conduisent au premier transfert de pouvoir pacifique et démocratique de la RDC et à rendre responsables ceux qui sont responsables de corruption ou de violations graves des droits de l'homme.

 

Des dirigeants congolais dans le viseur du Département d’Etat américain.
Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
21 juin 2018 4 21 /06 /juin /2018 07:36
Lu pour vous Nangaa signe un contrat à Washington pour le lobbying. de la CENI:19.000 $ chaque mois!

Info ou intox? Il circule dans les réseaux sociaux un document concernant  un lobbying éventuel initié par monsieur Corneille Nangaa, Président de la CENI, la centrale électorale de la RD Congo. Le voici, ainsi que le chapeau qui l'introduit.

Sans nécessairement avoir confiance en Mr Corrneille Nangaa, nous diffusons ce document en souhaitant que la CENI fasse une mise au point.

Dans le cas contraire, le silence de la CENI serait un aveu tacite.

IL-CdB

 

"Lobbying: Nangaa signe un contrat à Washington pour le lobbying. La CENI a payé 36 mille dollars et   payera 19 mille dollars chaque mois. (Du 6 juin 2018 au 6 octobre 2018)

 

 Contrat de lobbying entre la CENI  et une société américaine. L’objet du contrat est vague ici mais détaillée sur une autre page annexe (Exhibit) qui est cachée. En réalité cette société devient l'ambassadrice de la CENI pour la défendre auprès du gouvernement américain en faisant notamment accepter, approuver ou valider sa machine à tricher par les Américains qui soutiennent indirectement l'Opposition qui la rejette.  S'agit de faire changer la situation.

Lu pour vous Nangaa signe un contrat à Washington pour le lobbying. de la CENI:19.000 $ chaque mois!
Lu pour vous Nangaa signe un contrat à Washington pour le lobbying. de la CENI:19.000 $ chaque mois!
Lu pour vous Nangaa signe un contrat à Washington pour le lobbying. de la CENI:19.000 $ chaque mois!
Lu pour vous Nangaa signe un contrat à Washington pour le lobbying. de la CENI:19.000 $ chaque mois!
Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
18 juin 2018 1 18 /06 /juin /2018 21:35
Messe en mémoire de Luc Nkulula de la LUCHA à Bruxelles : Larmes, émotions…

 

Bruxellles, Eglise Saint Charles Borromée, Molenbeek-Saint-Jean

Dimanche 17 juin 2018

Amis, connaissances, personnalités politiques, activistes des droits de l’Homme, membres d’associations de la société civile belge et congolaise…  Anonymes, ont rendu à Bruxelles  hommage à Luc Nkulula de la LUCHA, brûlé dans sa maison à Goma, le 10 juin 2018.

Les membres du comité d’organisation portaient tous un T-shirt avec la photo de Luc.

Durant tout le culte, une photo de Luc était projetée sur un écran à côté de la chorale.

Dans son homélie, l’abbé Gilbert Yamba un des deux officiants, a comparé le passage de Luc sur terre à celui d’un prophète, d’un messager.

Après avoir décrit la vie catastrophique que mènent les Congolais aujourd’hui et  spécialement à Kinshasa la capitale, l’abbé Yamba a montré le bien fondé de l’engagement de Luc ainsi que de tous ses amis de la LUCHA : lutte pour un monde plus juste. Et l’officiant a qualifié les membre de la LUCHA de catalyseurs de la conscience.

La perte de Luc n’est pas une perte car en réalité, elle engendre des nouveaux Luc. Au lieu de provoquer le désespoir, elle est source d’espoir.

Le culte se terminera par des témoignages très pathétiques. Une fois au micro, ceux qui avaient connu Luc n’ont pu retenir leurs sanglots.

 

Bruxelles, le 18 juin 2018

Cheik FITA

 

 

Messe en mémoire de Luc Nkulula de la LUCHA à Bruxelles : Larmes, émotions…
Messe en mémoire de Luc Nkulula de la LUCHA à Bruxelles : Larmes, émotions…
Messe en mémoire de Luc Nkulula de la LUCHA à Bruxelles : Larmes, émotions…
Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
18 juin 2018 1 18 /06 /juin /2018 08:38
«Transition sans Kabila» : Quel modus operandi? Réponse de M. Fayulu à Bruxelles

Lors d’une conférence tenue le dimanche 17 juin 2018 à Bruxelles, Martin Fayulu, Président du parti politique congolais « ECIDE » a déclaré qu’au vu du contexte général actuel du processus électoral en RD Congo, la seule voie possible pour des élections crédibles et indépendantes, c’est « une transition sans Kabila ».

Pourquoi une transition sans Kabila ?

Martin Fayulu a énuméré un certain nombre d’obstacles créés à dessein par le Président sortant, Joseph Kabila :

  • Le fichier électoral n’est pas fiable et la CENI qui est sous la botte de Kabila multiplie les manœuvres pour qu’aucune organisation indépendante n’y ait accès,
  • Même dans les chiffres publiés par la CENI, il y a près de dix millions d’électeurs fictifs , une véritable réserve de voix pour le candidat éventuel du clan Kabila,
  • La loi électorale a été modifiée à la va-vite pour exclure les Congolais de l’étranger du suffrage. Ce qui représente près de dix millions de voix en moins pour les candidats à la présidentielle de l’opposition,
  • Contre tout bon sens, Corneille Nangaa, Président de la CENI, Commission Electorale Nationale Indépendante se bat bec et ongles pour imposer l’usage de la « machine à voter », baptisée « machine à tricher » par les Congolais.

Si les élections devraient se tenir dans ces conditions, ajouter au fait qu’il n’est pas sûr que les opposants fassent bloc derrière un candidat commun, le clan Kabila gagnerait la présidentielle.

Et pour conclure, Martin Fayulu a affirmé que pour qu’il y ait des élections crédibles en RD Congo, il faut « Une transition sans Kabila ».

Seulement « Une transition sans Kabila » est devenu comme un slogan.

C’est ainsi qu’à la question de l’Info en Ligne des Congolais de Belgique de savoir comment entre le 17 juin et le 23 décembre 2018, quel chronogramme d’actions le Président de l’ECIDE proposait, celui-ci a répondu comme suit :

 

Question :

Nous sommes le 17 juin 2018, et les 23 décembre 2018, il devrait y avoir des élections. Il est de notoriété publique que Kabila a tout bousillé et personne ne veut de lui, ni dans l’organisation, ni dans la présence aux élections.

Qu’est-ce que vous avez comme chronogramme entre aujourd’hui et le 23 décembre pour qu’on réussisse. Autrement dit :

  • Qui doit faire quoi, quand ?
  • Par qui j’entend, les partis politiques, la société civile, les Congolais qui vivent à l’étranger,
  • Par quoi, il faut donner des actions bien précises,
  • Quand ? Quel jour, quel mois , quelle semaine ? 

Réponse.

« Ozo tinda biso na opposition to vanda, to sala chronogramme wana,

makambo nini tokosala, action nini , tokosala yango quand”

je suis totalement d’accord, nakoki kopesa ngai moko te chronogramme...

nous mettre d’accord, definir les actions »

traduction.

Tu nous incites, nous membres de l’opposition à nous réunir afin d’élaborer  ce chronogramme. Je suis totalement d’accord, je ne peux pas donner tout seul ce chronogramme. Nous devrons nous mettre d’accord et définir  les actions ».

 

Bruxelles, le 18 juin 2018

Cheik FITA

Plus de détails dans la vidéo ci-dessous 

 

«Transition sans Kabila» : Quel modus operandi? Réponse de M. Fayulu à Bruxelles
«Transition sans Kabila» : Quel modus operandi? Réponse de M. Fayulu à Bruxelles
Partager cet article
Repost0
17 juin 2018 7 17 /06 /juin /2018 11:19
Musique.Couleur Café 2018 à Bruxelles: Programme, lieu

Du vendredi 29 juin au dimanche 1er juillet 2018, le festival multiculturel Couleur Café prend ses quartiers dans le cadre verdoyant et très oxygéné du  square de l'Atomium., monument emblématique de Bruxelles.
Couleur Café, qui organise cette année sa 29e édition, va encore miser sur le brassage des genres et quelques grands noms pour attirer les foules.
 Au programme : Ziggy Marley, Amadou et Mariam, Damso,  Selah Sue, Georges Clinton, Fatoumata Diawara ..pour ne citer que ceux là.
 Le parc au pied de l’Atomium se transforme en oasis exotique de parfums, de saveurs et d’expériences en tous genres. En plus des concerts et des DJ sets sur les 7 scènes, vous y découvrez des bars bariolés, des animations interactives, des fanfares entrainantes, des acrobates étonnants et encore bien d'autres surprises cachées derrière chaque arbre.
La Dub Forest de Couleur Café accueillera sur les 3 jours différents acteurs de la scène reggae et dub locale et internationale.
Tous les artistes se produiront sur The Roots Corner Soundsystem, une sono puissante construite à la main par les bruxellois Jah Piet et Léo, instigateurs du label de soirées Belgian Dub Community. 
Le premier jour sera dédié aux artistes et aux crews belges et bruxellois. Les 2 jours suivants verront se succéder des producteurs et sélecteurs venant d'Angleterre, Hongrie, France ou Grèce.
Plus aucun doute. Les trois jours de Couleur Café 2018 seront ceux d'un festival dansant. C'est écrit dans les étoiles.  Alors, dansons donc...

François OKITO

Lieu: 
Square de l'Atomium

Coordonnées: 
Square de l'Atomium - 1020 Bruxelles (Laeken)

Période: 
Vendredi, 29 juin, 2018 jusqu'au Dimanche, 1er juillet, 2018

Site web événement: 
http://www.couleurcafe.be

Facebook: 
https://www.facebook.com/CouleurCafeFestival

Musique.Couleur Café 2018 à Bruxelles: Programme, lieu
Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA/François OKITO
16 juin 2018 6 16 /06 /juin /2018 22:07
Supporters nigérians pensifs photo capture d'écran

Supporters nigérians pensifs photo capture d'écran

Trois jours après le début de la coupe du monde de football en Russie, les équipes africaines n'ont pas encore brillé:

Trois matchs, trois défaites, aucun but marqué.

Jusque là, les africains jouent aux figurants.

Y aura-t-il un sursaut d'orgueil de leur par lors des prochains matchs?

Espérons-le.

Bruxelles, le 16 juin 2018

IL-CdB

 

 

Photo capture d'écran reportage RTBF

Photo capture d'écran reportage RTBF

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
16 juin 2018 6 16 /06 /juin /2018 04:54
Bemba en Belgique: communiqué de la CPI

Aujourd'hui, le 15 juin 2018, Jean-Pierre Bemba Gombo a été mis en liberté provisoire sous conditions spécifiques sur le territoire du Royaume de Belgique. Cela fait suite à la décision de la Chambre de première instance VII de la Cour pénale internationale (CPI) du 12 juin 2018 ordonnant la mise en liberté provisoire de M. Bemba en attendant une décision finale sur sa peine dans l'affaire Le Procureur c. Jean-Pierre Bemba Gombo, Aimé Kilolo Musamba, Jean-Jacques Mangenda Kabongo, Fidèle Babala Wandu et Narcisse Arido.

Suite aux consultations nécessaires à la mise en œuvre de la décision de la Chambre, M. Bemba a été libéré sur le territoire du Royaume de Belgique. Le gouvernement du Royaume de Belgique et la CPI ont signé un accord sur la mise en liberté provisoire des détenus sur le territoire belge le 10 avril 2014.

Les conditions spécifiques de la mise en liberté provisoire de M. Bemba sont notamment : de s'abstenir de faire des déclarations publiques sur cette affaire, de ne pas changer d'adresse sans préavis, de ne contacter aucun témoin dans cette affaire, de se conformer pleinement à toutes les ordonnances dans cette affaire, et de se rendre immédiatement aux autorités compétentes si la Chambre de première instance l'exigeait.

SUITE ET LIEN :https://www.icc-cpi.int/Pages/item.aspx?name=pr1394&ln=fr

Bemba en Belgique: communiqué de la CPI
Partager cet article
Repost0
15 juin 2018 5 15 /06 /juin /2018 11:02
Moïse Katumbi lors d'une conférence au Parlement européen en sept 2016. Photo Cheik FITA

Moïse Katumbi lors d'une conférence au Parlement européen en sept 2016. Photo Cheik FITA

Une information circule selon laquelle Moïse Katumbi Président de la plate-forme "Ensemble"aurait arrêté à l’aéroport belge de Zaventem.

Qu’en est-il ?

Voici le communiqué publié par ses services à ce propos.

 Bruxelles, le 15 juin 2018

Cheik FITA

COMMUNIQUE 15 juin 2018 /

Bruxelles

Le passeport semi-biométrique de Moïse Katumbi annulé par le régime de Kinshasa qui lui avait déjà refusé l’obtention d’un passeport biométrique

Ce mercredi 13 juin, de retour d’Israël, le Président Moise Katumbi s’apprêtait à se rendre à la cérémonie d’ouverture de la Coupe du Monde de Football à Moscou. Lors des vérifications d’usage d’entrée au Royaume de Belgique, les services aéroportuaires ont constaté que bien que disposant de visas en cours de validité, le passeport semi-biométrique du Président Moïse Katumbi avait été retiré du système.

 

Après qu’ils aient pris contact avec les Affaires Etrangères et l’Office des Etrangers, le Président Moïse Katumbi s’est vu immédiatement octroyer un permis de séjour. Il convient de saluer la diligence avec laquelle les autorités du Royaume de Belgique ont trouvé solution à ce problème.

 

Suite à la décision des autorités congolaises de retirer les passeports semi-biométriques, le Président Moïse Katumbi avait introduit une demande en bonne et due forme de passeport biométrique auprès de l’Ambassade de RDCongo en Belgique. Cette demande avait été refusée par le régime de Kinshasa sans aucune raison valable.

 

Cet incident illustre l’acharnement continu du pouvoir contre le Président Moïse Katumbi dont le droit le plus élémentaire de disposer comme tout citoyen congolais d’un passeport est violé. Il confirme aussi l’instrumentalisation des Institutions de l’Etat par le régime de Kinshasa. Bureau de Moïse Katumbi Pour toute demande d’information : info@m-katumbi.com

Moîse Katumbi Président de « Ensemble » arrêté à Bruxelles? Voici la mise au point de l’intéressé
Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
15 juin 2018 5 15 /06 /juin /2018 06:52
Document. L'ancien Procureur de la CPI avait-il condamné JP Bemba avant le jugement?

Le 14 janvier 2009, après avoir assisté   au deuxième jour de l’audience CPI/Bemba, nous avions écrit ceci dans notre article intitulé "CPI : LE « DIESE » DE MORENO ASSAILLI PAR LES AVOCATS DE BEMBA" 

"L’enjeu de cette affaire CPI/BEMBA n’est-il pas la réponse à la question suivante :

Le procureur Moreno a-t-il tiré ses conclusions à savoir poursuivre Bemba suite aux données en sa possession après enquête,

Ou, le procureur avait-il d’abord comme objectif d’attraper dans ses filets « un gros poisson » alors, il faut diligenter des enquêtes  pour cela ?

L'acquittement de Jean-Pierre Bemba semble donner à cela. Que de temps perdus!

Si dessous cet article écrit et publié in tempore non suspecto.

 CPI : LE « DIESE » DE MORENO ASSAILLI PAR LES AVOCATS DE BEMBA

Le public venu assister au deuxième jour de l’audience CPI/Bemba a eu droit à un flot immense d’informations tant du coté de  l’accusation que du côté de la défense.

L’accusation a ouvert les hostilités avec des récits pathétiques des personnes ayant en principe été violés ou torturés ou tués : enfants, femmes, hommes. En conclusion de tous ces récits : « Motifs substantiels de croire qu’il y avait assez d’éléments » pour condamner Bemba…

Si le procureur a eu beaucoup de temps pour enquêter, rechercher les témoins, les interroger et ficeller son dossier de près de dix mille pages, la défense elle s’est donnée comme stratégie de se servir des propos des témoins du procureur afin d’y déceler des failles : contradictions, invraisemblances, anachronismes si pas tout simplement mensonges !

Ainsi, certains témoins, dont le  N° 006 ou le n° 0036 étaient à l’époque des faits, des proches du chef rebelle Bozizé dont le coup d’Etat avait été condamné par l’Union africaine.

Aujourd’hui, ils sont des hauts responsables du pouvoir en place. Ils ont été pour le procureur Moreno, des éléments clés dans la recherche et la collecte des témoignages. Pouvaient-ils résister à la tentation de s’attribuer ainsi le beau rôle ?

Les détails sur leur situation actuelle dans le pouvoir de Bangui, ont poussé l’accusation à solliciter auprès de la juge-président un huis clos. Car, ils risquaient d’être reconnus. La CPI ne peut enfreindre ses propres principes à savoir : « Protéger les témoins. »

Accusations pour vols

Dans la déclaration du témoin 026, la défense épingle les propos suivants :

« Nous n’avons effectué aucune descente, il n’est pas possible de vérifier si les vols avaient eu lieu. »

Ce témoin ayant été entendu pour confirmer les accusations de vol contre les soldats du MLC, il ne pouvait pas être là pour accuser et en même temps ne pas accuser.

Idem pour les accusations de fosses communes où l’on aurait jeté les victimes : il n’y a eu, ni descente sur les lieux, ni exhumation.

En ce qui est des accusations pour le viol, le témoin dont référence est ERM 0159 dit quelque part à peu près ceci : « Plusieurs jeunes prostituées se rendaient volontairement au camp des militaires de Bemba où elles avaient des copains… » Devrait-on alors les considérer comme des femmes ayant été violées ? En passant, nous signalerons que l’équipe du procureur s’offusquera de l’emploi par la défense du mot « prostituée ». Ce à quoi l’avocat de Bemba répliquera : « J’ai retiré ce mot dans votre propre rapport. Cela ne veut pas dire que je n’ai pas de respect pour celles qui pratiquent ce métier. »

L’accusation a plusieurs fois affirmé que les victimes ne pouvaient plus concevoir ou étaient atteintes du SIDA. Ainsi des documents médicaux avaient été délivrés. La défense de s’interroger : « Quelle es la fiabilité de ces documents …délivrés bien longtemps après les faits ?

Un autre témoin du procureur (40) dira : « Je ne suis pas au courant des viols et des tueries… » Harcelé pour qu’il dise la vérité, il ajoutera : « La vérité, est-ce de vous dire ce que vous voulez que je vous dise ? C’est moi qui y étais. S’il faut me poursuivre pour cela, je l’accepte. »

Des propos qui soulèvent des interrogations sont aussi celles du témoin n°7, actuellement refugié en Europe et qui avait avancé comme raisons pour son exil qu’il avait fui La Centrafrique en 2001, ayant peur que la victoire de Bemba risquait de ramener Mobutu au pouvoir au Congo. Et l’avocat de Bemba d’ajouter : « Alors que Mobutu était déjà mort depuis 4 ans ! »

BEMBA DONNAIT-IL DES ORDRES POUR LES CRIMES ?

Bemba est accusé d’avoir donné des instructions à ses hommes en Centrafrique. Directement sur terrain ? Pour le procureur, s’il y a eu des crimes, cela devrait être imputé à Bemba.

Les propos des témoins du procureur ne semblent pas étayer valablement cette thèse.

Ainsi le témoin 31 dit : « Les troupes du MLC en Centrafrique étaient sous la responsabilité du ministre de la défense qui en répondait directement du chef de l’Etat. »

Et plus loin : « Tout le monde rendait compte au chef de l’Etat, même les Banyamulenge » (ndlr : En Centrafrique, « Banyamulenge est devenu synonyme de « soldat congolais ! )

Plus loin encore : « Au moment des faits, Mr Patassé était le chef de l’Etat et à ce titre, il est de fait… Le chef des troupes de Bemba. »

Dans sa quête de prouver que toutes les accusations sont imputables aux hommes de Bemba, le procureur se livre à un exercice d’identification du soldat de Bemba : bottes en plastique, mal habillé, parlant mauvais français, parlant lingala, mal chaussés…

Ce qui poussera l’avocat de Bemba à balancer cette phrase :

 « La cour pénale internationale est trop haute pour descendre au niveau des pieds et renifler. »

Collusion politique

Le pouvoir politique de Kinshasa a-t-il ou pas trempé dans cette affaire ?

Selon un document vidéo projeté,  l’association congolaise JED (Journalise en danger) témoigne  : un caméraman congolais pris en charge par l’ambassade du Congo en Centrafrique et payé 2000 € avait été mis à contribution pour filmer les différents sites qui serviraient de preuve au procureur de la CPI.

Alors, y a-t-il eu ou pas collusion politique dans cette affaire ?

Gravité des accusations

Me Kilolo, un des avocats de Bemba signale à la cour : « Les accusations de crime contre l’humanité sont très graves. »

Sous-entendu : Il sied parallèlement ,d’étayer ces accusations de preuves canons qui ne laissent la place à aucun doute.

Est-ce cela que l’accusation nous sert jusqu’à présent ?

Si la CPI doit être un rempart contre l’arbitraire, ne doit-elle pas en même temps éviter la tentation d’envoyer quelqu’un à l’échafaud sur base d’éléments approximatifs ?

Cela y va de sa crédibilité, elle qui est encore à la recherche de ses marques.

A l’issue de cette deuxième journée d’audience, un certain nombre d’éléments et de réflexions se dégagent :

Ne sommes-nous pas en présence d’une exagération des faits imputés au MLC ?

Bemba a été accusé de crimes très graves : crime contre l’Humanité, crime de guerre.

Il appartient à l’accusation d’étayer ses propos avec des témoignages et de preuves en béton et irréfutables.

Il appartient à l’accusation de démontrer que Bemba avait l’intention d’exécuter tous ces crimes, qu’il avait donné des ordres directement et mieux, qu’il était sur le terrain des opérations, suivant l’exécution du plan détails par détails, point par point, pourquoi pas, dressant un registre de toutes ces exécutions macabres ?

Il appartient à l’accusation de démontrer les dividendes politiques ou autres dont Bemba aurait tiré profit.

Il appartient à l’accusation d’être précis même dans l’usage de certains mots ou termes. Si en Centrafrique Congolais est synonyme de Banyamulenge, et si le lingala devrait être suffisant pour reconnaitre le congolais alors que cette langue est fortement véhiculée par notre musique, ce serait vraiment le bouquet ! Pourtant, cela fait partie de l’argumentaire de l’accusation !

L’enjeu de cette affaire CPI/BEMBA n’est-il pas la réponse à la question suivante :

Le procureur Moreno a-t-il tiré ses conclusions à savoir poursuivre Bemba suite aux données en sa possession après enquête,

Ou, le procureur avait-il d’abord comme objectif d’attraper dans ses filets « un gros poisson » alors, il faut diligenter des enquêtes  pour cela ?

Nous souhaitons beaucoup que ce ne soit pas le dernier cas. Car cela risquerait fort de ressembler aux « dièses » que certains exilés fabriquent pour obtenir le statut de réfugiés. Beaucoup y parviennent. Mais d’autres sont également déboutés !

 

 

Cheik FITA

 

LA HAYE, le 14 janvier 2009
 

photos. capture d'écran , vidéo CPI

photos. capture d'écran , vidéo CPI

Partager cet article
Repost0

ANNONCES...MESSAGES

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES: 

RD Congo, sans un seul coup de feu

 

 

 

 

 

 

RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

Nous contacter en cliquant sur le lien suivant: http://www.cheikfitanews.net/contact

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

 http://banamikili.skyrock.com/

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE

 rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne lien 

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

FOCUS

Liens